Prochains rendez-vous

Vagabonder dans Paris intra muros, sans y perdre son latin !

Le quartier latin, sa réputation n’est plus à faire, il attire les touristes du monde entier. Mais il sait aussi se révéler singulier et plein de mystère à qui l’explore en connaisseur. Pour cela, nous allons faire appel à quelques experts…

Philippe Auguste sera notre géomètre, Voltaire, notre maître à penser, Maître Albert nous enseignera la philosophie et Victor Hugo les belles-lettres, pour n’en citer que quelques-uns.

Il y a de quoi être impressionné ! Mais… gardons notre sang-froid, car le quartier est aussi fréquenté par des escholiers sans le sou qui n’hésitent pas à rançonner les personnes aventureuses égarées dans ses sombres ruelles. Quant à ses monuments, s’ils jouissent maintenant d’une respectabilité sans faille, ce ne fut pas toujours le cas, loin s’en faut…

Lieu de rendez-vous :

station de métro Maubert-Mutualité, sortie N° 1

Prix :

10 €/ adulte 5€/ jeune à partir de 8 ans, étudiant, demandeur d'emploi

s'inscrire
Pour en savoir plus :

- Maurice Druon : Les rois maudits Monumentale saga née sous la plume de l'auteur du Chant des Partisans, cette fiction historique retrace de façon très documentée l'histoire des descendants de Philippe le Bel, maudits en ces termes par Jacques de Molay un certain 19 mars de l'année 1314 :"Pape Clément !... Chevalier Guillaume !... Roi Philippe !... Avant un an, je vous cite à comparaître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races !..." - Victor Hugo : Notre-Dame de Paris Paris, dans les dernières années du règne de Louis XI. La belle Esmeralda danse sur le parvis de Notre-Dame et le nain Quasimodo en tombe éperdument amoureux. C'est sans compter sur le capitaine Phoebus, qui ne craint pas de s'aventurer de nuit dans les ruelles du Quartier Latin, sans craindre les mauvaises rencontres. Et pourtant... - Léo Malet : La nuit de Saint-Germain-des-Prés Le détective privé Nestor Burma, personnage central des Nouveaux mystères de Paris, s'aventure dans les caves du sixième arrondissement où l'existentialisme fait rage. Léo Malet brocarde avec humour cette philosophie qu'il tient pour une posture snobinarde, et restitue fidèlement l'atmosphère de ce quartier de Paris que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. - Danielle Mitterrand : Le livre de ma mémoire Celle qui fut pendant quatorze ans la Première Dame ne résida jamais à l'Elysée, tout comme son époux. Le couple présidentiel lui préféra toujours ce petit coin de la rue de Bièvre, acheté dans les années 70. Dans ses mémoires, Danielle Mitterrand en offre une description bucolique et pleine de charme. - Restif de la Bretonne : Nuits de Paris C'est en 1786 que Nicolas Edmée Restif, dit Restif de la Bretonne, entreprend la rédaction des Nuits de Paris, suite d'aventures anecdotiques qui témoigne, selon les spécialistes, de son emploi de «mouche» au service de la police royale. C'est au cours d'une de ces "nuits" qu'il se retrouve dans une maison de jeu au croisement de la rue de la Bûcherie et de la rue des Grands-Degrés. - Jacques Yonnet : La nuit des maléfices Ecrivain, poète, peintre et dessinateur français, ami du photographe Robert Doisneau, Jacques Yonnet fut aussi un membre actif de la Résistance. Paru en 1954 sous le titre Enchantements sur Paris, La rue des maléfices fut salué par Prévert et Queneau entre autres, qui y virent un des meilleurs livres écrits sur le Paris de l'Occupation. Cette rue des maléfices, c'est l'actuelle rue Xavier-Privas. Nul doute que Jacques Yonnet fut également un rat de bibliothèque car ce roman est truffé d'anecdotes sur l'histoire de Paris. - Emile Zola : Thérèse Raquin Paru en 1867, Thérèse Raquin est le premier grand succès du futur auteur des Rougon-Macquart. L'action se passe dans le sordide passage du Pont-Neuf, aujourd'hui disparu. Eternelle histoire du triangle amoureux, c'est un roman de chair et de sang où les personnages sont régis par des pulsions animales, et qui porte en lui le germe du naturalisme.

Vous avez aimé cette visite, partagez-le... !
Partagez cet article sur la plateforme de votre choix
Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *