Prochains rendez-vous

Sur le pavé du Marais, la plume de Balzac bien sûr !

Sur le Pavé la Plume vous entraîne avec cette balade dans la démesure de la gloire et de la notoriété…
D’un côté, un monument de la littérature française : Balzac. De l’autre, un quartier : le Marais, personnage à part entière de la Comédie humaine.

De quoi y perdre ses repères… Alors qui est quoi ?

Dans l’oeuvre de Balzac tout est intimement lié : la réalité avec la fiction, les gens avec les lieux. Univers fascinant que nous vous proposons d’explorer… Nombre de personnages nous attendent tapis dans l’ombre d’une cour ou nous guettent du fond d’une impasse. Tous fantômes d’un passé révolu, que notre passage va ressusciter. Chut ! Voilà le cousin Pons rentrant tristement chez lui, et Lucien de Rubempré, quel dandy !
Du beau monde… Tant que nous ne croisons pas l’affreuse sorcière de la rue Vieille-du-Temple, si prompte à jeter un sort… Mais assurément, le jeu en vaut la chandelle !

Lieu de rendez-vous :

Métro République, sortie n°2 (devant la boutique Orange)

Prix :

10 €/ adulte 5€/ jeune à partir de 8 ans, étudiant, demandeur d'emploi

s'inscrire
Pour en savoir plus :

- Les comédiens sans le savoir

Les comédiens sans le savoir est un court roman paru en 1846. On y découvre un certain Gazonal, provincial monté à Paris pour y accélérer le cours d'un procès qui l'oppose à son département d'origine, les Pyrénées orientales. Le roman sera d'ailleurs réédité deux ans plus tard sous le titre Un provincial à Paris. A la capitale, il renoue avec un de ses cousins, très introduit dans la société parisienne, qui va lui faire connaître un condensé de la Comédie humaine. C'est ainsi que l'on retrouve Rastignac, du Tillet, Nucingen... Un jour, Gazonal est amené par son cousin chez la sorcière de la rue Vieille-du-Temple.

- Le cousin Pons

Le Cousin Pons parait en 1857. Ce roman fait partie des Scènes de la vie parisienne dans la section Les Parents pauvres. Le cousin Pons est l'exact opposé de la cousine Bette. Il est aussi naïf et bon que la vieille fille est méchante et aigrieL'action débute en 1844. Le cousin Pons et son ami Schmucke s'installent rue de Normandie, dans le Marais. La seule marotte du vieux garçon : Une collection de tableaux et d'objets précieux qui va attiser bien des convoitises.

- Ferragus

Paru en 1933, ce roman s'intitule Ferragus, chef des Dévorants. Ferragus, de son véritable nom Bourignard, est aussi compagnon de l'ordre des Dévorants dont il est devenu le chef sous le nom de Ferragus XXIII. Condamné à vingt ans de bagne en 1806, il s'échappe et retourne à Paris où il vit sous divers noms d'emprunt et déguisements.

L'action du roman se situe aux environs de 1819. Le jeune Auguste de Maulincourt, secrètement amoureux de madame Clémence Desmaret, aperçoit un soir la jeune femme dans un quartier mal famé de Paris. Or, Clémence est mariée avec Jules Desmaret, un très riche agent de change et le couple est très amoureux. Auguste de Maulincourt soupçonne cependant une trahison de la jeune femme et la prend en filature. Dans les jours qui suivent, il est victime d'une série d'attentats...Ferragus est le premier volet de l'Histoire des Treize. Il sera suivi de La duchesse de Langeais et de La fille aux yeux d'or.

- Illusions perdues

Lucien de Rubempré, qui a quitté Angoulême pour Paris, s'y retrouve seul et sans argent. Il va faire la connaissance d'Etienne Lousteau, un journaliste sans scrupules, qui l'introduit un soir au Panorama-Dramatique, théâtre du boulevard du Temple. C'est là que Lucien va faire la connaissance de Coralie, qui va devenir sa maîtresse. C'est là aussi qu'il va prendre conscience du pouvoir de la presse.

- Le lys dans la vallée

Laure de Berny, premier amour de Balzac, est l'inspiratrice du personnage de Madame de Mortsauf, héroïne du Lys dans la vallée, paru en 1836. Blanche-Henriette de Mortsauf est totalement dévouée à un vieux mari, ex-émigré, aigri, hypocondriaque, et à ses deux enfants de santé fragile. Elle s'éprend d'un jeune homme d'une vingtaine d'année, Félix de Vandenesse, le double de Balzac, dont elle construit la carrière. Mais, contrairement à Laure de Berny, elle reste chaste et, comme Félix ne peut résister aux séductions physiques de lady Dudley, elle meurt de chagrin.

Vous avez aimé cette visite, partagez-le... !
Partagez cet article sur la plateforme de votre choix
Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *