La Cour des Miracles d’hier et d’aujourd’hui

Une balade troublante au cœur de la Cour des Miracles et dans le dédale des passages du 2e arrondissement. Victor Hugo vous en dévoile « le saint des saints », Nestor Burma, sous la plume de Léo Malet, vous transforme en fin limier dans le ténébreux Sentier … et bien d’autres auteurs encore vous attendent au détour d’une  ruelle tortueuse ! Alors, prêts pour l’aventure ?

 

Lieu de rendez-vous :

M° Bonne-Nouvelle, sortie 6 (bd de Bonne-Nouvelle, 75010 Paris)

Prix :

10 €/ adulte 5€/ jeune à partir de 8 ans, étudiant, demandeur d'emploi

s'inscrire
Pour en savoir plus :

Honoré de Balzac : César Birotteau

Comment un honnête commerçant du quartier des Halles, victime naïve de mauvais conseillers, se trouve mis en faillite. Un tableau de la société de la Restauration et des premières spéculations financières qui exploseront sous le Second Empire.

Honoré de Balzac : La maison du chat-qui-pelote

La maison du chat-qui-pelote (comprendre : qui joue avec une pelote) est celle d'un honnête commerçant du quartier dont la fille, pour son malheur, séduit à son corps défendant un artiste peintre.

Joseph Bialot : Le salon du prêt-à-saigner

Gallimard (Folio) 2000

Premier roman de Joseph Bialot et petit bijou d'humour noir, cette enquête policière dans le quartier du Sentier s'est vue couronner du grand prix de littérature policière en 1979. Des cadavres sanguinolents s'accumulent dans le quartier que l'auteur connait comme sa poche pour y avoir travaillé dans sa jeunesse.

Francis Carco : L'homme traqué

Albin Michel, 2008

Un brave boulanger bien tranquille de la rue Saint-Denis commet un jour l'irréparable en assassinant une petite vieille du quartier pour la voler. Il sombre peu à peu dans la paranoïa. Ce roman valut à Francis Carco le grand prix du roman de l'Académie française en 1922

Didier Daeninckx : Rue des Degrés

Gallimard, 2012

Cette courte nouvelle policière est tirée d'un recueil intitulé Paris noir, qui rassemble plusieurs auteurs contemporains. Un point commun à toutes les nouvelles : Paris.

Alexandre Dumas : Les trois mousquetaires

Le monde entier connait d'Artagnan, le fringant Gascon mousquetaire du roi. Ce que l'on sait moins, c'est qu'il a vécu non loin de l'ancienne cour des miracles, rue Tiquetonne. Là aussi, sa faconde et son tempérament fougueux ont eu raison de tout.

Victor Hugo : Notre-Dame de Paris

Dans ce gros roman paru en 1831, Victor Hugo dresse un tableau très vivant et réaliste de la Cour des Miracles telle qu'elle devait être au Moyen âge.

Léo Malet : Des kilomètres de linceuls

Dans cette enquête, considérée comme l'une des plus noires de la série Les nouveaux mystères de Paris, Nestor Burma se trouve confronté à Esther Lévyberg, un ancien amour de jeunesse dont le frère,  riche commerçant du Sentier, est victime d'ne tentative de chantage.

Charles-Louis Philippe : Bubu de Montparnasse

Grasset, 2005

C'est une aventure avec une jeune prostituée de Paris qui inspira à Charles-Louis Philippe ce roman sombre paru en 1901.

Michel Zévaco : Triboulet, volume 2 : La cour des Miracles

Alteredit, 2008

C'est en 1910 que paraissent, en deux volumes, les aventures de Triboulet, bouffon du roi François Ier. Roman de cape et d'épée aux multiples rebondissements,  il évoque notamment une tentative de l'armée royale de pénétrer dans la Cour des Miracles.

Mathieu-François Pidansat de Mairobert : L'espion anglais

Parue en 1779 à Londres, cette correspondance nous permet de pénétrer dans une des célèbres maisons closes du quartier : la maison de Marguerite Gourdan, célèbre pour sa double entrée, gage de discrétion...

Patrice de Moncan : Promenades littéraires : Les passages couverts de Paris

Editions du Mécène, 2012 Parmi tous les livres traitant des passages couverts de Paris, celui-ci se distingue des autres par la richesse des informations qu'il contient et la clarté du texte. A la fois guide touristique, livre d'Histoire et recueil de témoignages, il multiplie aussi les pistes de lecture et se lit avec plaisir grâce aux choix rare et original de ses illustrations. Un beau prolongement à notre balade...   Paul Teyssier : Maisons closes parisiennes : architectures immorales des années 1930

Parigramme, 2010

Impossible de passer dans le quartier de la rue Saint-Denis sans évoquer la prostitution. Ce livre fort bien documenté permet de mesurer l'importance des maisons closes de la capitale jusqu'à leur fermeture, en 1946.

Et pour vous restaurer...

Un monde gourmand, restaurant solidaire à l'accueil chaleureux, vous permet de déguster des spécialités culinaires des quatre coins du monde à des prix défiant toute concurrence.

18 rue Poissonnière (2e), tél : 01-43-55-83-30

A ne manquer sous aucun prétexte !

Vous avez aimé cette visite, partagez-le... !
Partagez cet article sur la plateforme de votre choix
Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *